capas
Noticias
Une seconde mère, très classe

CRITIQUE – Anna Muylaert signe une comédie sociale très fine qui dépasse la simple lutte des castes. Un habile portrait du Brésil servi par une actrice en or, Regina Casé. Val, matrone chaleureuse (Regina Casé), est au service d’une riche famille de Sao Paulo et s’occupe du fils unique, Fabinho, comme de son propre enfant. […]

Postado 24/08/2015 às 00h08 Atualizado em 26/08/2015 às 10h08

CRITIQUE – Anna Muylaert signe une comédie sociale très fine qui dépasse la simple lutte des castes. Un habile portrait du Brésil servi par une actrice en or, Regina Casé.

Val, matrone chaleureuse (Regina Casé), est au service d’une riche famille de Sao Paulo et s’occupe du fils unique, Fabinho, comme de son propre enfant. Pendant ce temps, sa fille, Jessica, grandit au loin avec son père. Val ne l’a pas vue depuis dix ans quand elle débarque pour venir passer les examens d’entrée à la faculté d’architecture de Sao Paulo. Cette jolie fille brillante et délurée va semer la perturbation dans les habitudes sociales et faire la révolution à elle seule, sans même le chercher. Avec Une seconde mère, primé à Berlin et à Sundance, la Brésilienne Anna Muylaert fait une entrée remarquée dans le cinéma.
Comportements de caste
Au début, tout est en ordre, les maîtres sont les maîtres, et les domestiques les domestiques. Personne ne remet en question les rôles clairement distribués par l’existence, et surtout pas Val, pilier de la maison, qui s’acquitte de ses tâches avec …

 

Fonte: Le Figaro Premium